0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

Le laboratoire des solidarités


Un laboratoire pour inventer ensemble la solidarité de demain

Le laboratoire des solidarités incarne depuis 2016 le nouveau souffle que la Fondation Cognacq-Jay donne à sa mission d'innovation au service du bien commun.

Il s'agit d'un dispositif de recherche, de réflexion et de soutien à l'action, en quête des projets de solidarité les plus inspirants en France et dans le monde. Il s'adresse aux organismes, associations et établissements du privé solidaire, aux acteurs de la solidarité, et bien sûr aux professionnels de la Fondation. Il parie sur le partage, l'échange et la réflexion collective autour de leurs pratiques les plus nouvelles et essentielles. Il s'appuie sur cinq piliers.

Une base de connaissance

Solidarum.org


Cette base de connaissances en ligne repère, analyse et valorise des initiatives solidaires inspirantes ainsi que les réflexions de penseurs et d'acteurs de terrain.

Plateforme en accès public, elle crée toutes les semaines des sujets de tous types, infographies, interviews et reportages partout dans le monde, en vidéo, son, texte et photo.
Solidarum.org

Deux appels à projet

Le Prix Fondation Cognacq-Jay


Il récompense chaque année depuis 2016 dix initiatives d'innovation sociale, par des dotations en numéraire et des accompagnements experts.

- Une catégorie Vision pour les projets en phase d’amorçage.
- Une catégorie Accélération pour les projets en phase de développement.
- Un Prix du public.
Le Prix Fondation Cognacq-Jay
Les Trophées de l'engagement

Les Trophées de l'engagement


Pour valoriser la créativité et aider à concrétiser les meilleures idées au service des publics de ses établissements, la Fondation Cognacq-Jay lance cette année un appel à projets interne : les Trophées de l’engagement.

Ces Trophées récompenseront trois équipes lauréates chaque année en leur apportant un soutien financier et opérationnel pour développer leur projet innovant.

Des évènements

Les Rencontres Solidaires


Chaque année au CENTQUATRE-PARIS, un événement national pendant une après-midi. Depuis 2017, il fédère les communautés du Laboratoire des solidarités et des acteurs de la sphère de la solidarité.

Et en complément de ces rencontres : de grands débats thématiques et des événements locaux avec les établissements de la Fondation.
Les Rencontres Solidaires

Des publications régulières

Visions solidaires pour demain


Cette revue annuelle, support de réflexion et de prospective, traite des enjeux de solidarité. Disponible en ligne et diffusée entre 2016 et 2021 en librairie et gratuitement aux communautés du laboratoire.

Son numéro 1 est sorti en 2016. Ces numéros 2, 3, 4 et 5 avaient respectivement pour thématique : numérique et solidarité, l’attention à l’autre, les lieux de la solidarité, les nouvelles pratiques de la solidarité.
Visions solidaires pour demain

Nos futurs solidaires

Le 18 mars 2022 paraît en librairie Nos futurs solidaires, livre coédité par ActuSF et le Laboratoire des solidarités de la Fondation Cognacq-Jay. Rythmé par quatre conversations autour de la solidarité, de ses récits et avenirs potentiels, il réunit quatorze nouvelles de science-fiction qui réinventent l’entraide et le vivre-ensemble, nos rapports à la précarité et à la vulnérabilité, l’attention à l’autre ou l’accès à la santé.

La publication d'études et d'enquêtes

Enfin, 2023, marquera pour le Laboratoire des solidarités, le début de la publication d’études, la première portant sur la problématique de la crise des engagements dans les métiers du soin et de l’aide à la personne.

Enquêtes :

Un socle pour innover au service du bien commun


Depuis sa création, la Fondation Cognacq-Jay a pour vocation de créer, maintenir et développer des œuvres de solidarité sociale. Face à la transformation en profondeur de la société, elle doit relever un défi de taille : continuer à répondre aux besoins sociaux existants et émergents, en complémentarité des structures publiques. La mise en place de son Laboratoire des solidarités a constitué une opportunité de revenir sur les « fondamentaux » de la solidarité sociale, pour mieux se tourner vers l’avenir et accompagner l’innovation et l’invention sociales.

Le périmètre de la solidarité sociale

En cent ans, les domaines d’action de même que les publics de la solidarité sociale ont changé, même si l’entraide vis-à-vis des personnes en difficulté, notamment pour apporter des réponses à des besoins vitaux, demeure toujours d’actualité. Dans le même temps, quantité de nouveaux acteurs sont apparus, qu’il s’agisse d’entrepreneurs sociaux ou d’acteurs de l’économie sociale et solidaire. Un tour d’horizon des secteurs, publics et acteurs de la solidarité sociale d’aujourd’hui est une première étape pour envisager celle de demain.

Tentative de définition de la solidarité sociale


La « solidarité sociale » fait partie du statut d’utilité publique de la Fondation depuis sa création. Les époux Cognacq-Jay, au début du XXe siècle, avaient leur propre idée de cette notion, de même que chacun d’entre nous aujourd’hui. Mais qu’en est-il exactement ?
La Fondation Cognacq-Jay donne sa vision de la solidarité sociale, à travers trois grands objectifs :
  • répondre à un besoin majeur (eau, nourriture, sécurité, etc.), nouveau ou non satisfait ;
  • corriger une inégalité d’accès (au logement, aux soins, à la culture, à l’instruction, etc.) ;
  • préserver et développer le lien social (sortie d’isolement, réinsertion, communautés de partage, etc.).

Construire la solidarité sociale


La tentative de définition ci-dessus fait l’objet d’un travail qui se poursuit en co-construction, notamment avec le comité éditorial qui accompagne la Fondation dans sa réflexion sur la solidarité sociale de demain. La solidarité sociale va bien au-delà de la simple et indispensable protection sociale ; ses inventions partent du terrain, des initiatives d’acteurs divers, patients, bénévoles, parents, animateurs sociaux, etc. Sous ce regard, il est crucial de réfléchir aujourd’hui à la question des moyens de la solidarité sociale, qui passe le plus souvent par des délégations de service public, et aux différents modèles possibles d’association privé-public, expérimentés en France et ailleurs.

Intéressées par la démarche de la Fondation Cognacq-Jay, plusieurs personnalités ont accepté d’accompagner sa réflexion en l’enrichissant de leurs compétences plurielles :
  • Fabienne Brugère, philosophe, professeure à l’Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis et présidente du Conseil académique de l’Université Paris Lumières ;
  • Frédéric Brun, inspecteur général honoraire au ministère de l’Agriculture, président de FIDE ;
  • Catherine Dufour, ingénieure en informatique, romancière et nouvelliste de science-fiction et de fantastique ;
  • Nicolas Duvoux, professeur de sociologie à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, chercheur au CRESPPA-LabToP, corédacteur en chef du site Web laviedesidees.fr ;
  • Jean-Luc Fidel, directeur général de la Fondation Cognacq-Jay ;
  • Daniel Kaplan, cofondateur du Réseau Université de la pluralité et de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération) ;
  • Thérèse Lebrun, économiste de la santé, chercheuse à l’Inserm et présidente-rectrice déléguée santé-social de l’Université catholique de Lille ;
  • Louis-Xavier Leca, fondateur de l’initiative Le Carillon, lauréat du Prix Fondation Cognacq-Jay 2016, ex-codirecteur de l’association La Cloche, aujourd’hui directeur général de Les Transmetteurs ;
  • Docteur Luc Plassais, ancien chef de service des soins palliatifs à l’Hôpital Cognacq-Jay, membre du comité de direction de la Fondation Cognacq-Jay ;
  • Georges Renand, président de la Fondation Cognacq-Jay ;
  • Hélène Strohl, inspectrice générale des Affaires Sociales honoraire, essayiste et romancière ;
  • Laurence Vincent, directrice de la clinique Saint Jean de Dieu, membre de la Fondation Saint Jean de Dieu.

Ce site utilise des cookies pour optimiser le fonctionnement de la plateforme et, mesurer et cibler nos campagnes d'information.